close
Share with your friends

Politique antireprésailles

Politique antireprésailles

KPMG s’est doté d’une politique antireprésailles pour protéger toute personne qui lui signale une préoccupation de bonne foi.

Contenu connexe

Un homme et une femme parlent affaires près d’une fenêtre.

Ainsi, le cabinet invite toute personne à lui signaler, sans craindre de représailles, toute préoccupation touchant le Code de déontologie de KPMG au Canada, la lutte contre le crime financier ou la corruption, le respect des normes professionnelles et des obligations réglementaires ou juridiques, ou la qualité des missions, et ce, conformément aux lois et règlements applicables. De même, il est interdit à tout cabinet membre d'exercer des représailles contre une personne qui signale une préoccupation de bonne foi.

Le fait d'exercer des représailles constitue une grave violation du Code de déontologie de KPMG au Canada. Tout membre du personnel de KPMG qui exerce des représailles s'expose à des mesures disciplinaires pouvant aller jusqu'au renvoi.

© 2020 KPMG s.r.l./S.E.N.C.R.L., société canadienne à responsabilité limitée et cabinet membre du réseau KPMG de cabinets indépendants affiliés à KPMG International Cooperative (« KPMG International »), entité suisse. Tous droits réservés.

Communiquez avec nous

 

Vous voulez faire affaire avec KPMG?

 

loading image Appel d’offres