Le milieu de l'enseignement supérieur entre dans une nouvelle réalité marquée par les technologies émergentes, l'apprentissage en ligne, les difficultés de financement, la hausse des coûts et l'évolution démographique. En cette « ère du client », la multiplication des options disponibles influence considérablement la perception qu'ont les étudiants de leur expérience en matière d'éducation. Les établissements d'enseignement supérieur devront tenir compte non seulement de ces changements, mais aussi des priorités changeantes de leurs étudiants.

Les universités et les collèges canadiens vivent sensiblement les mêmes problèmes que les établissements d'enseignement des autres pays. Les étudiants sont de plus en plus endettés et une hausse des coûts est inévitable. Les établissements d'enseignement supérieur devront à la fois chercher des gains d'efficience à l'interne et des sources de revenus additionnelles à l'externe. Il y a aussi la concurrence sur le plan numérique, à mesure que la technologie évolue dans le monde. L'émergence de nouveaux établissements non traditionnels pouvant offrir une éducation en ligne plus abordable constitue une menace évidente. Or, même si les établissements canadiens n'ont pas encore été touchés sérieusement par cette réalité, les effets du changement technologique sur les étudiants durant la pandémie ne risquent pas de s'estomper. Les étudiants accepteront-ils ces nouveaux établissements non traditionnels et ce qu'ils offrent? D'une manière ou d'une autre, les établissements traditionnels devront réagir et s'adapter à l'évolution des perceptions de l'enseignement supérieur, et utiliser leur pouvoir pour convoquer les étudiants sur les campus d'une manière collaborative tout en modernisant l'expérience des étudiants à l'aide de la technologie pour maintenir leur avantage sur les perturbateurs potentiels. 

L'impact de l'évolution démographique

Comme dans beaucoup d'autres pays dans le monde, le Canada doit composer avec le vieillissement de la population, une baisse des taux de fécondité et une classe moyenne en croissance, ce qui risque d'entraîner une diminution du nombre d'étudiants. Bien que le nombre d'étudiants canadiens soit demeuré relativement stable, le nombre d'étudiants étrangers lui n'a cessé d'augmenter ces dernières années. Compte tenu de la situation actuelle, du risque que certains étudiants étrangers choisissent de rester chez eux, et du nombre croissant d'établissements traditionnels qui se disputent ces étudiants, les établissements canadiens dont le modèle d'affaires est en partie lié aux étudiants étrangers devront revoir leur stratégie pour assurer leur pérennité et leur croissance future.

Transformation et optimisation des établissements d'enseignement supérieur

Les établissements d'enseignement doivent décider s'ils vont se transformer ou optimiser, ou peut-être adopter un modèle hybride. Au Canada, les établissements prendront leur décision en fonction de leur analyse des perturbations qu'ils vivent actuellement et de leurs répercussions possibles. Ces établissements devront d'abord revoir leur stratégie, leur mission et leur but, pour ensuite déterminer leur orientation future. Alors que certains établissements canadiens ont déjà entrepris une transformation, d'autres adoptent une approche conservatrice et cherchent à améliorer ce qui est déjà en place afin de maximiser leurs gains d'efficience.

Connected Enterprise for Higher Education de KPMG

Connected Enterprise for Higher Education de KPMG est un projet de transformation numérique global des universités et des collèges. Il s'agit d'un cadre robuste pour aider à fournir une expérience transparente et axée sur le consommateur. Le cadre Connected Enterprise de KPMG réunit les quatre principes fondamentaux que sont la révision de la stratégie, de la mission et du but; l'amélioration des capacités de base; l'adoption d'un modèle d'exploitation cible et la modernisation de la technologie, et les aligne sur la stratégie choisie par l'établissement. Une fois tous ces éléments déterminés, la technologie devient essentielle pour entreprendre la transformation.

Le rapport de KPMG International intitulé The future of higher education in a disruptive world propose une analyse pertinente de l'état actuel du secteur et établit les quatre principes fondamentaux qui favoriseront l'innovation, la compétitivité et la survie dans une nouvelle ère. Dans le cadre de la présente campagne, KPMG International a aussi mandaté Forrester Consulting pour sonder des dirigeants d'universités aux États-Unis, au Canada, au Royaume-Uni, en Allemagne, en Australie et en Inde au sujet des investissements qu'ils ont faits dans huit capacités d'orientation client. L'enquête révèle que les dirigeants d'universités font face à de sérieuses questions qui exigent une réponse mûrement réfléchie et stratégique susceptible de définir leur avenir dans un nouveau monde ultra compétitif.

Communiquez avec nous

Tenez-vous au courant de sujets qui vous intéressent.

Inscrivez-vous aujourd’hui pour avoir accès à du contenu personnalisé en fonction de vos intérêts.

Inscrivez-vous dès aujourd’hui

Communiquez avec nous