Il n’y a pas de virage vert sans l’économie bleue

Comment les chefs de file des sociétés peuvent-ils agir pour promouvoir les avantages d’une économie des océans qui soit durable?

Comment les chefs de file des sociétés peuvent-ils agir pour promouvoir les avantages?

Main tenant de l’eau dans sa paume

Bien que le monde entier ait porté attention aux incidences terrestres directes du virage vert, l'« économie bleue » ne reçoit pas autant d'attention jusqu'à maintenant. Le rôle central des océans dans la lutte contre le réchauffement de la planète et la stimulation du développement socioéconomique ont été plutôt absents de l'ordre du jour du passage à une économie mondiale verte.

Le 14 septembre dernier, les experts techniques de KPMG et d'Eurasia Group nous ont expliqué en gros ce qu'est l'économie bleue et ont évoqué leur travail auprès de clients et d'organisations dans ce domaine, et relativement à d'autres initiatives en matière d'ESG.

Animateurs :

  • Janet Rieksts Alderman – associée, Audit interne, risques et conformité, et coleader, CLCA
  • Jim Newton – associé, Audit, Services financiers et coleader, CLCA

Panélistes :

  • Roopa Davé – associée, Développement durable et impact social, KPMG
  • Shari Friedman – directrice générale, Climat et développement durable, Eurasia Group
  • Josh Hasdell – directeur, Développement durable et impact social, KPMG

L'enregistrement de cette webémission (en anglais seulement) est maintenant disponible.

Vous trouverez d'autres renseignements à ce sujet dans un récent rapport publié par KPMG, intitulé Il n'y a pas de virage vert sans l'économie bleue, lequel examine comment les chefs de file des sociétés et les investisseurs peuvent agir pour promouvoir les avantages d'une économie des océans qui soit saine et durable.

Communiquez avec nous

informative image