close
Share with your friends

Il est difficile de naviguer dans le système canadien de soins de santé, qui est cloisonné et fragmenté, particulièrement pour les personnes aux prises avec des problèmes de santé mentale ou de toxicomanie. Pourtant, chaque année, entre une et cinq personnes sont touchées par la maladie mentale ou la toxicomanie. Avant d'avoir atteint 40 ans, la moitié des Canadiens souffriront d'une maladie mentale, quels que soient leur niveau de scolarité, leur revenu ou leur culture1.

L'incidence sociale et économique est effarante. Et seule une fraction des Canadiens reçoivent l'aide dont ils ont besoin2 3 4. Comment pouvons-nous utiliser les connaissances acquises à l'échelle du Canada et à l'étranger pour transformer notre politique et élaborer un cadre solide en matière de santé mentale et de toxicomanie?

Le groupe Soins de santé de KPMG au Canada a mis au point une série de trois rapports qui explore en profondeur le système actuel de santé mentale pour trouver des possibilités d'amélioration.

  1. Les (véritables) obstacles aux services en santé mentale et en toxicomanie au Canada
  2. À la recherche du système de santé mentale idéal
  3. Repenser l'avenir des soins de santé mentale

Ensemble, nous élaborerons un meilleur système de santé mentale et de toxicomanie au Canada, de manière à placer le patient au premier plan. Réalisons-le.

 

1 Smetanin et autres (2011). The life and economic impact of major mental illnesses in Canada: 2011-2041. Préparé pour la Commission de la santé mentale du Canada. Toronto : RiskAnalytica.

2 Bureau de la vérificatrice générale de l'Ontario (2016). Rapport annuel 2016, volume 1. Toronto : Imprimeur de la Reine pour l'Ontario.

3 Institute for Health Metrics and Evaluation (2015). Global Burden of Diseases, Injuries, and Risk Factors Study, 2013. Données tirées du site http://www.healthdata.org/data-visualization/gbd-compare.

4 Patten et autres (2016). « Major depression in Canada: what has changed over the past 10 years? » La Revue canadienne de psychiatrie, 61: 80-85. « Le traitement potentiellement adéquat » est défini comme « la prise d'antidépresseurs ou un minimum de six visites auprès de professionnels de la santé pour des raisons de santé mentale ». (traduction libre)

Examen des soins de santé

Examen des soins de santé

Une réflexion sur les défis en soins de santé et sur l'avenir du secteur. (En anglais)

Publications d’opioïdes

    Communiquez avec nous

     

    Vous voulez faire affaire avec KPMG?

     

    loading image Appel d’offres