• Alison Rose, Author |
4 minutes de lecture

​En me lançant dans la rédaction de mon tout premier billet de blogue – personnel ou professionnel –, je me demande par où commencer. J'imagine que les présentations sont de mise, alors allons-y.

Je m'appelle Alison Rose. Je suis actuaire en assurance vie et l'une des trois associées des Services d'actuariat en assurance vie et en régimes de retraite de KPMG au Canada. L'équipe est en croissance et compte actuellement plus de 30 professionnels talentueux. Nous faisons partie du groupe Gestion des risques financiers de KPMG et nous offrons une gamme complète de services d'actuariat aux sociétés d'assurance vie, aux caisses de retraite et aux administrateurs de régimes d'avantages sociaux. Nous nous consacrons aussi à l'élaboration de la prochaine génération de modèles, d'outils, de techniques et de processus actuariels qui profiteront à nos clients. Visitez notre site pour avoir un aperçu de nos capacités.

Être actuaire est une part très importante de mon identité. L'actuariat est une profession relativement peu répandue et un peu obscure. Nous ne jouissons pas de la même renommée ni de la même reconnaissance que les membres de professions plus connues, comme les médecins, les avocats, les comptables et les ingénieurs. Pourtant, le processus d'obtention d'un titre est incroyablement difficile, et l'Institut canadien des actuaires (ICA), l'organisme professionnel qui certifie les actuaires et qui réglemente la pratique actuarielle à l'échelle nationale, ne compte qu'environ 6 000 membres. J'adore dire qu'il y a probablement plus de comptables agréés en Ontario que d'actuaires pleinement accrédités dans le monde entier!

Qu'est-ce qu'un actuaire? Vu les nombreux domaines de pratique actuarielle, il est difficile de décrire la profession de façon générique. Je dirais que les actuaires sont des professionnels qui utilisent des techniques et des outils spécialisés pour élaborer puis surveiller des solutions aux problèmes de sécurité financière découlant de l'incertitude future. Les actuaires sont un élément clé de la conception et de la tarification des produits d'assurance vie, de la gestion des risques et de la stratégie globale de performance financière depuis le XVIIIe siècle, époque où ont été mis au point les premiers outils mathématiques et statistiques pour évaluer et tarifer le risque de mortalité que les assureurs-vie assument. Le lien que j'entretiens avec les mathématiques et les statistiques est profond et durable; quand je suis arrivée au Canada il y a près de vingt ans, j'étais titulaire d'un permis de travail qui ne comprenait pas la mention « actuaire ». On m'a donc conseillé d'utiliser le terme « mathématicienne ».

Être actuaire-conseil en assurance vie au sein d'un cabinet de services professionnels d'envergure mondiale est incroyablement motivant. Je passe beaucoup de temps à faire du marketing, tant à l'interne qu'à l'externe, car même ceux qui connaissent bien les actuaires ont souvent une compréhension très limitée de ce que nous faisons vraiment. Nous sommes tellement plus que des pros des chiffres! J'irais même jusqu'à dire que personne ne comprend mieux les activités globales des sociétés d'assurance vie que les actuaires. Oui, nous pouvons calculer les tarifs et les montants à mettre de côté pour les imprévus, mais nous connaissons aussi l'environnement réglementaire, le contexte de risque et les caractéristiques opérationnelles connexes.

Ai-je plaidé en faveur de la participation des actuaires à pratiquement toutes les grandes initiatives prises par une société d'assurance vie? Je l'espère. En effet, mon équipe et moi travaillons souvent à des missions multidisciplinaires pour aider nos clients. Une grande partie de mon travail porte actuellement sur la mise en œuvre de l'IFRS 17, et nous collaborons avec nos collègues des Services-conseils en comptabilité et des Opérations pour présenter une image précise de ce travail, qui est essentiel au succès du cabinet.

Je crois qu'il est assez évident que je suis fière de ma profession, et fière de faire partie de KPMG. Au moment où j'écris ces lignes, nous sommes dans la Semaine de l'action bénévole, et j'aimerais terminer ce premier billet en évoquant les vertus du bénévolat et de l'engagement communautaire. KPMG encourage activement les employés qui s'impliquent dans leur communauté, et je suis heureuse d'être soutenue dans mes activités de bénévolat, autant au sein de KPMG qu'à l'externe. Par ailleurs, je suis l'une des deux associées marraines du Réseau des professionnels noirs de KPMG, qui fait partie des trente groupes de ressources pour les employés du cabinet. Le Réseau des professionnels noirs est un actif clé du cabinet en ce qui a trait aux initiatives visant à lutter contre le racisme envers les Noirs et à promouvoir une société diversifiée, équitable et inclusive. Je fais aussi du bénévolat auprès de l'Institut canadien des actuaires, où j'occupe actuellement le poste de présidente de la Direction de la recherche. J'éprouve une grande satisfaction à contribuer au maintien de la profession d'actuaire à l'avant-garde, et ce, dans un monde de plus en plus complexe.

Dans mon prochain billet, j'aborderai les avantages sociaux avec mon collègue associé Greg Winston. Entre-temps, si vous souhaitez en apprendre davantage sur la profession d'actuaire, que ce soit en général ou chez KPMG, n'hésitez pas à m'écrire. Il y a tant de choses que je pourrais dire!

Publication multilingue

Cette publication est aussi offerte dans les langues suivantes :

Tenez-vous au courant de sujets qui vous intéressent.

Inscrivez-vous aujourd’hui pour avoir accès à du contenu personnalisé en fonction de vos intérêts.

Inscrivez-vous dès aujourd’hui