• Huey Lee, Author |
4 minutes de lecture

Le budget fédéral de 2021 a prévu l'extension de programmes de stimulation essentiels pour les entreprises en difficulté. Mais bien que des programmes comme la Subvention d'urgence du Canada pour le loyer (SUCL) et la Subvention salariale d'urgence du Canada (SSUC) aient été un soulagement bienvenu, de nombreux propriétaires d'entreprises sont toujours inquiets de ce qui se passera après leur élimination progressive en septembre, en l'absence d'autres prolongations de la part du gouvernement fédéral.

Les détaillants, les restaurants, les hôtels, les lieux de divertissement, les opérateurs touristiques et les organismes d'accueil ne sont pas tous dans le même bateau. Certains ont passé l'année dernière à effectuer des compressions et des changements radicaux pour surmonter les perturbations liées à la pandémie, tandis que d'autres ont eu accès à des ressources pour garder la tête hors de l'eau.

Les programmes de relance ne dureront pas éternellement, et même si les chances de survivre au-delà de 2021 peuvent sembler sombres pour certains, il y a des raisons de garder espoir. Il y aura des occasions de reprise ou de transactions stratégiques à saisir. Les coûts d'emprunt sont faibles, les transactions se poursuivent et il y a des stratégies de marché à envisager, tant pour les acheteurs que pour les vendeurs.

La façon dont votre entreprise émergera de la pandémie dépendra des décisions, des transactions et des changements que vous envisagez aujourd'hui. Nous vous offrons des points de repère pour vous aider à orienter votre prise de décision :

No 1 Laissez-vous guider par votre bilan.
Cherchez-vous de la stabilité après septembre? Avez-vous contracté une dette supplémentaire au cours de la dernière année? Il est maintenant temps de jeter un coup d'œil à votre bilan et de déterminer les options qui étaient peut-être encore imperceptibles il y a un an. Ceux qui ont un bilan plus solide pourraient avoir l'occasion de déployer des capitaux de manière opportuniste à mesure que l'économie se relève, par exemple en profitant de la baisse de l'évaluation de certaines entreprises pour faire une acquisition. Par contre, ceux qui ont un bilan plus faible pourraient devoir commencer à penser à restructurer, à vendre ou à reprendre une partie ou la totalité de leur investissement entreprise pour protéger la valeur actionnariale. Une transaction stratégique peut renforcer un bilan plus faible.

Aujourd'hui, même les organisations dont le bilan est insatisfaisant sont courtisées par des banquiers d'investissement à des niveaux qui auraient paru impensables il y a un an. Les sociétés en difficulté pourraient également bénéficier d'un allègement en matière de refinancement. Ces types de transactions sont de plus en plus courants, étant donné la quantité de capitaux disponibles et le nombre de personnes prêtes à conclure des transactions et à aller de l'avant.

Même si le soutien du gouvernement ne sera pas éternel, il y a des moyens de renforcer votre position, selon l'état de votre bilan. Le contexte des fusions et acquisitions (F&A) a changé, et les transactions qui semblaient hors de portée par le passé sont maintenant à l'ordre du jour. Qu'il s'agisse d'acquérir, de vendre ou de prendre des mesures de restructuration radicales, il est encore temps d'agir.

No 2 Coupez une fois. Coupez profondément.
Si vous attendiez avant d'apporter d'importants changements à votre modèle d'affaires, le moment est peut-être venu de déclencher le tout. Les subventions gouvernementales et le faible coût de l'emprunt peuvent avoir prolongé la piste de liquidité de certaines sociétés et, par conséquent, masqué par inadvertance la nécessité de réinventer leur modèle d'affaires. Un processus officiel de restructuration permettra aux entreprises de transformer leurs activités plus efficacement et plus rapidement qu'en temps normal. De plus, elles peuvent apporter des changements commerciaux à grande échelle qui auraient pu sembler draconiens ou trop sévères avant la pandémie, mais qui sont maintenant considérés comme nécessaires pour demeurer en affaires. Cela pourrait comprendre la rationalisation des emplacements, le redéploiement des effectifs, la renégociation de contrats ou toute autre mesure permettant à l'entreprise de se réorienter et de survivre.

No 3 Réfléchissez-y bien : Est-il temps de procéder à une restructuration?
Les temps difficiles exigent des décisions audacieuses. Et si des coupes draconiennes et des changements à l'échelle de l'entreprise sont ce qu'il faut pour rester en vie une fois que les mesures de soutien gouvernementales seront épuisées, il est temps de mettre la restructuration sur la table.

Vous voulez prendre des mesures à l'égard de l'un ou l'autre des conseils ci-dessus ou en discuter davantage? Notre équipe est là pour vous aider. Communiquez avec nos professionnels pour discuter des options qui s'offrent à vous et qui sont susceptibles de vous assurer un avenir plus prospère dans les secteurs du commerce de détail, de l'hôtellerie et du divertissement.

Réalisons-le.

Huey Lee
Associé, Services-conseils transactionnels, Restructuration et redressement d'entreprises
Colombie-Britannique
+1 604 646 6398
hueylee@kpmg.ca

Pritesh Patel
Associé, Services-conseils transactionnels, Restructuration et redressement d'entreprises
Ontario
+1 519 747 8286
pritpatel@kpmg.ca

Duncan Lau
Associé, Services-conseils transactionnels, Restructuration et redressement d'entreprises
Région du Grand Toronto
+1 416 476 2184
duncanlau@kpmg.ca

Publication multilingue

Cette publication est aussi offerte dans les langues suivantes :

Tenez-vous au courant de sujets qui vous intéressent.

Inscrivez-vous aujourd’hui pour avoir accès à du contenu personnalisé en fonction de vos intérêts.

Inscrivez-vous dès aujourd’hui