• Tom Rothfischer, Author |
  • Gavin Lubbe, Author |
4 minutes de lecture

Cela peut sembler évident, mais ça n'en demeure pas moins vrai : quand il est question de données, la force de votre stratégie provient des signaux que vous choisissez de suivre. Les organisations ont beau se doter de tous les systèmes de moissonnage et de tous les talents qu'elles veulent, les informations exploitables proviennent quand même de sources de données triées sur le volet et pertinentes.

Autrement, ce n'est que du bruit.

Vous avez sûrement déjà entendu le terme « signaux de données », surtout si votre entreprise est en voie de devenir une société immobilière fondée sur les données. En gros, un « signal de données » est une statistique, une évaluation, une mesure ou un renseignement sur lesquels peuvent se baser les dirigeants d'entreprise pour prendre une décision éclairée.

Nombreux sont les signaux de données. Ils couvrent tout : de la météo régionale aux habitudes d'achat des clients, des activités de vente au détail aux statistiques sur la criminalité, de la performance d'un actif à la consommation d'énergie, etc.

Comment déterminer l'efficacité d'un signal? Cela dépend de votre but. Le secteur de l'immobilier accueille de nombreux joueurs, chacun ayant sa propre clientèle, son portefeuille et ses indicateurs de succès. Une fois que vous savez quoi faire de vos données, vous trouvez facilement les signaux de données les plus pertinents : il vous suffit de savoir où chercher.

Pas n'importe quel signal
La liste de signaux de données qui s'offrent au monde de l'immobilier est trop longue pour faire l'objet d'un seul billet de blogue, surtout si l'on considère les différents territoires de compétences et les sources de données publiques et privées. Nous nous pencherons plutôt sur quelques scénarios pratiques.

Prenons par exemple une petite librairie dans un centre commercial. En utilisant des données sur l'achalandage, les préférences d'achat des clients et les activités des magasins à proximité, le propriétaire de la librairie pourrait assembler ces renseignements pour maximiser l'achalandage vers son commerce, se démarquer des détaillants en ligne et, finalement, générer de bien meilleurs revenus.

Voyons plus grand encore. Des signaux de données semblables (p. ex., l'achalandage d'un centre commercial, les habitudes d'utilisation du réseau sans fil par les clients, la démographie locale, les tendances de vente) peuvent aussi aider les propriétaires de centres commerciaux à déterminer le meilleur emplacement possible pour leurs locataires. Supposons qu'un magasin attire une clientèle assez âgée. Dans ce cas, il serait très pertinent de le placer près d'une entrée et à proximité d'autres détaillants et fournisseurs de services qui visent la même clientèle.

Les propriétaires d'immeubles de bureaux ou commerciaux peuvent aussi se servir de signaux de données internes et externes afin de trouver la configuration optimale pour leurs locataires. Mieux encore, ils peuvent utiliser des données provenant de sources publiques pour déterminer le type de locataires qui apporterait le plus de valeur à leur propriété.

Les restaurants et les hôtels ont une foule de raisons de « lire les signaux ». Récemment, l'équipe Lighthouse de KPMG a combiné plusieurs sources de données et signaux pour aider un établissement de restauration rapide à choisir le meilleur emplacement possible pour ouvrir un café. L'équipe a tout analysé, de l'achalandage régulier aux trajets de transport en commun, même les emplacements qui offrent des places assises publiques, pour trouver plusieurs emplacements qui conviendraient le mieux aux activités et à la clientèle cible du café.

Il y a d'innombrables exemples de façons dont les sociétés immobilières peuvent profiter de signaux de données convertis en décisions testables pour générer de la valeur. Même chose pour les signaux qui vous aideront à accroître les ventes de détail, à optimiser des propriétés, à maximiser les revenus de vos locataires, ou, tout simplement, à commencer par trouver les meilleurs locataires.

En résumé
Trouver les signaux qu'il vous faut peut prendre du temps, ce qui est tout à fait normal. Quand une entreprise fondée sur les données est efficace, elle doit nécessairement avoir la capacité et la volonté de formuler des hypothèses sur le type de renseignements qu'elle cherche et de tester les données pertinentes. Elle doit donc faire plus que simplement « regarder » les données : elle doit générer des renseignements précis en temps opportun qui sont utiles pour les gestionnaires de portefeuille, leurs locataires, et les clients de ces locataires.

Souvenez-vous que les données sont une matière première. Ce qui compte vraiment, c'est ce que vous faites de ces renseignements. Les sociétés immobilières qui exploitent la pleine valeur de leurs stratégies en matière de données sont celles qui savent comment concrétiser des statistiques en mesures génératrices de valeur. Savoir quels signaux utiliser contribue en grande partie à cette réussite.

Si vous cherchez à comprendre encore mieux comment tirer parti de l'analyse de données, de l'automatisation intelligente et de l'intelligence artificielle pour prendre des décisions plus rapides et éclairées, communiquez avec l'équipe Lighthouse de KPMG.