Doctor patient meeting

  • Denis Trottier, Author |

3 minutes de lecture

C'est aujourd'hui la journée Bell Cause pour la cause, une occasion pour tous les Canadiens de réfléchir à notre rapport avec notre santé mentale, ainsi qu'avec celle de notre famille et de la collectivité.

Nous traversons une période particulièrement éprouvante : la pandémie de COVID-19, la perturbation de l'économie et de notre vie personnelle, et l'impact émotionnel du racisme et de la marginalisation de certains groupes. Par conséquent, nous constatons que la santé mentale est essentielle à notre santé et à notre bien-être.

En tant que responsable de la promotion de la santé mentale au travail de KPMG au Canada, j'ai eu maintes fois l'occasion d'aborder ce sujet avec des gens de tous les milieux et de toutes les classes sociales, à l'échelle du pays. On ne peut nier que les événements de l'année écoulée ont éprouvé notre santé mentale collective et que de nombreuses personnes ressentent plus que jamais un sentiment d'isolement. Il n'est pas étonnant qu'au cours de cette année, le nombre de personnes qui m'ont consulté pour des problèmes de santé mentale a atteint un nouveau sommet.

Dans un sens, il s'agit d'un tournant positif : en tant que société, nous avons évolué en réduisant les préjugés et, depuis le lancement de la journée Bell Cause pour la cause il y a dix ans, on encourage les gens à demander de l'aide au besoin. Le thème de la campagne de cette année, « Chaque geste compte », a trouvé un écho chez moi. J'y vois un message qui nous invite à prendre dès maintenant des mesures pour constituer, proactivement, notre trousse de santé mentale. C'est un appel à l'action qui s'adresse à nous tous.

Dans mes entretiens avec des personnes en difficulté, je pose toujours la même question : « Qu'avez-vous dans votre trousse de santé mentale? » J'entends par là un ensemble de connaissances, d'habitudes positives et de ressources dans lesquelles on investit pour préserver sa santé mentale, aujourd'hui et à l'avenir. Une trousse bien garnie vous permettra de reconnaître les signes de difficulté et vous aidera à employer des stratégies et à prendre des mesures pratiques en cas de coup dur.

Pour constituer votre trousse de santé mentale, je vous recommande de commencer comme suit :

  • Constituez votre réseau de soutien : Il n'est pas nécessaire de souffrir de dépression ou de maladie mentale pour se préparer à l'éventualité de problèmes de santé mentale : ces hauts et ces bas font naturellement partie de la vie. Demandez-vous quelles sont les personnes de votre entourage qui font partie de votre réseau de soutien, à qui vous pouvez parler franchement de santé mentale et des difficultés que vous vivez, et quelles sont celles auprès de qui vous jouez ce rôle. Demandez à votre conjoint, à un proche ou à un ami ce qu'il en pense et comment vous pouvez vous entraider aujourd'hui et dans les moments difficiles. Maintenez le contact.
  • N'hésitez pas à parler de santé mentale : Faites-le avec vos collègues de travail, vos proches et vos amis pendant vos appels sur Zoom, vos rencontres et vos cinq à sept virtuels et autour de la table du repas. Il suffit parfois de demander à quelqu'un « Comment te sens-tu vraiment? » pour que cette personne vous fasse part de ses difficultés personnelles. Si vous cherchez la bonne approche pour parler de santé mentale à des personnes de tout âge, le site Jack.org propose d'excellentes ressources. Je recommande ses cinq règles d'or pour aborder les questions de santé mentale.
  • Adoptez de nouvelles habitudes : Notre vie a été perturbée et notre quotidien est plus bouleversé que jamais. Lorsque les limites entre le travail et la vie personnelle s'estompent, nous devons trouver moyen d'adopter de nouvelles habitudes réalistes, régulières et positives, qui favorisent notre bien-être dans la nouvelle réalité. Il ne manque pas de ressources utiles. Je recommande notamment le site BienCanadiens, qui offre gratuitement des ressources pour aider les Canadiens à se renseigner, à adopter des stratégies d'adaptation et à acquérir la résilience nécessaire pour préserver leur santé mentale et leur bien-être pendant la pandémie de COVID-19.

Tout compte fait, la santé mentale, c'est la santé. Chaque mesure que vous prenez dès maintenant pour préserver votre santé mentale est un investissement qui sera bénéfique, aujourd'hui et à l'avenir.