Femme regardant écran

Soutien aux entreprises en démarrage

Soutien aux entreprises en démarrage

Soutien aux entreprises en démarrage

Sunil Mistry | Author,

Je suis l'« associé en technologie » de KPMG Entreprise et la grande majorité de mes clients œuvrent dans l'écosystème des technologies. Il s'agit probablement du secteur le plus prospère de l'industrie partout au Canada. Le monde des entreprises en démarrage est extraordinaire, et il n'y a pratiquement aucune barrière à son entrée. Bon nombre des sociétés du secteur sont pleinement fonctionnelles dans les 18 premiers mois, à un point tel qu'elles ont déjà embauché du personnel, conclu des contrats d'envergure mondiale et songent à ouvrir des bureaux à l'étranger. C'est là que j'entre en scène, disposé à proposer l'ensemble des services offerts par KPMG.

Nous offrons d'emblée des conseils quant à la meilleure manière de structurer la société. Nous produisons également les déclarations de revenus initiales, et ce, à un prix très concurrentiel. On pense que KPMG n'est pas abordable pour les entreprises en démarrage, alors qu'en réalité, nous avons des prix adaptés à ce type de client et offrons également un forfait de démarrage qui comprend les déclarations de revenus, les états financiers faisant l'objet d'un Avis au lecteur et de l'aide pour la demande de crédits d'impôt pour la recherche scientifique et le développement expérimental (« RS&DE »).

Le crédit pour la RS&DE est un crédit d'impôt remboursable qui permet aux entreprises en démarrage de recevoir des sommes pour les dépenses de recherche et d'innovation, dans la mesure où certaines conditions sont remplies. Ce crédit est vital pour les entreprises technologiques en démarrage au Canada, et c'est là que le groupe RS&DE de KPMG, en collaboration avec le groupe Fiscalité canadienne des sociétés, peut offrir une valeur dans l'immédiat. Nous aidons les sociétés à produire leurs demandes, à les justifier et à les maximiser. Nous le faisons par ailleurs sur une base conditionnelle, de sorte qu'ils n'ont pas à payer sur-le-champ. Les sociétés technologiques qui font appel à KPMG savent que nous soutiendrons leur demande, que nous les défendrons si elles font l'objet d'une vérification et que nous maximiserons le montant de la demande tout en respectant les règles.

Les entreprises technologiques en démarrage doivent aussi réfléchir à leur éventuelle vente et connaître toutes les étapes que ce processus comporte. De nombreux contrôles diligents sont nécessaires. Parfois, les sociétés n'ont pas été auditées ou leurs états financiers ne sont pas établis conformément aux normes comptables. Avant qu'elles ne décident de s'engager sur la voie menant à une entente potentielle, je recommande vivement aux entreprises en démarrage de bien comprendre l'ensemble des éléments du processus, de reconnaître que celui-ci comporte des coûts substantiels et de ne pas oublier que, parfois, une entente n'aboutit pas.

Il y a certaines choses que vous pouvez faire en vertu des règles de l'ARC si vous respectez certains critères. Si vous êtes une société privée sous contrôle canadien et si vous êtes en exploitation et détenez les actions depuis plus de deux ans, vous pouvez vous prévaloir de nombreux avantages fiscaux et d'un taux d'imposition plus faible sur les gains en capital. Toutefois, la planification et la mise en œuvre de cette stratégie fiscale doivent être réalisées bien avant la vente de la société.

Lorsque nous travaillons avec des entreprises technologiques dès leurs débuts, nous sommes dans la meilleure position pour les aider en cours de route. Nous grandissons aux côtés de nos clients et, comme nous proposons une gamme complète de services, nous pouvons les aider à réussir.